DSCF1278.JPG

Lucy Lambert is an interdisciplinary painter and                                 working and performing in Montreal/Tio'tia:ke. She utilizes classical oil painting techniques in a contemporary context to create representational works that are ethereal, grounded in technical knowledge and vibrant with philosophical and feminist dialogue.

 

         She holds a BFA in painting & drawing from Concordia University and has studied classical  painting techniques through the Atelier method and through her own personal studies. She often comes back to the female body in her art as an exploration of the possibilities of inverting the objectification of the male gaze, believing in the sacred life force in sexuality and the body. 

         She uses painting, drawing, and music as ways to communicate her own experiences with fate, spirits, and psychic phenomena, and hopes to encourage others through her art to enhance their belief in more than the physical world. She has an interest in ritualistic magic and lost ceremonial practices which are an integral aspect of the history of human existence in almost every culture. Art and music can create liminal ceremonial spaces which have roots in ancient civilization. Scientific materialism, the negation and dismissal of the spirit and magic in plants, animals, and people is at the root of environmental destruction and widespread spiritual and mental illness.

            She places herself and her work in a lineage of artists who have utilized classical painting methods to channel their belief in the occult through the avant-garde painting movements of surrealism and impressionism, such as Austin Osman, Leonora Carrington, and William Blake.

           At a time when spiritual disconnect and environmental catastrophe are pillaging the planet, art and music can speak to the best in humanity, bring us closer to our ancestors and to each other, and can act as life rafts thrown to human kind from the gods. 

-----------------------------

         Lucy Lambert est une peintre et musicienne interdisciplinaire qui travaille et se produit à Montréal/Tio’tia:ke. Elle utilise des techniques classiques de peinture à l’huile dans un contexte contemporain pour créer des œuvres de représentation éthérées, anesthées dans la connaissance technique et vibrantes avec le dialogue féministe, et philosophique.

          Elle est titulaire d’un baccalauréat en peinture et dessin de l’Université Concordia et a étudié la peinture classique par la méthode atelier et par ses propres études personnelles. Elle revient souvent au corps féminin dans son art comme exploration des possibilités d’inverser l’objectivation du regard masculin, croyant en la force de vie sacrée sous toutes les formes du corps. 

         Elle utilise la peinture, le dessin et la musique comme moyen de communiquer ses propres expériences avec le destin, les esprits et les phénomènes psychiques, et espère encourager les autres à travers son art à renforcer leur croyance en plus que le monde physique. Elle s’intéresse à la magie rituelle et aux pratiques cérémonielles perdues qui font partie intégrante de l’histoire de l’existence humaine dans presque toutes les cultures. L’art et la musique peuvent créer des espaces cérémoniels liminals qui ont des racines dans la civilisation ancienne. Le matérialisme scientifique, la négation et le rejet de l’esprit et de la magie chez les plantes, les animaux et les personnes sont à l’origine de la destruction de l’environnement et de la maladie spirituelle et mentale généralisée.

        Elle se place elle-même et son travail dans une lignée d’artistes qui ont utilisé des méthodes de peinture classique pour canaliser leur croyance en l’occultisme à travers les mouvements de peinture d’avant-garde du surréalisme et de l’impressionnisme, tels que Austin Osman, Leonora Carrington et William Blake.

       À une époque où la déconnexion spirituelle et la catastrophe environnementale pillent la planète, l’art et la musique peuvent parler aux meilleurs de l’humanité, nous rapprocher de nos ancêtres et les uns des autres, et peuvent agir comme des radeaux de sauvetage jetés à l’humanité par les dieux.